La Tavola à Mons: cuisine genereuse, ambiance impersonelle

La Tavola à Mons: cuisine genereuse, ambiance impersonelle


La Tavola est le sixième restaurant du chef Luc Broutard, et le premier consacré à la cuisine italienne.

La Tavola à Mons

Adresse? 

La Tavola 

Chaussée de Maubeuge 225, 8022 Mons

 Tél. 065/70.70.79 

Ouvert tous les jours. 

Sommelier? 

Une belle carte des vins composée uniquement de flacons italiens. Les prix varient de 35 euros (pour un blanc des Langhe, Piémont) à 415 euros pour un Sassicaia.

Décibels?

La Tavola est un grand établissement: 45 couverts, plus une longue table d’hôtes ainsi qu’une cuisine ouverte.Malgré tout, le plafond tendu génère une acoustique agréable: 61dB. 

Addition?

130 euros pour deux.

 

On y retourne?

Avec plaisir. L’endroit n’est pas convivial, mais c’est largement compensé par la générosité de la cuisine.

Si certains chefs se satisfont d’un restaurant qui tourne bien, Luc Broutard pousse jusqu’à en avoir cinq. Le chef montois s’est fait un nom avec La Table du Boucher, un restaurant de viande du centre-ville. Ont suivi La Madeleine, un bon restaurant de poisson, Le Comptoir de Marie, une ode réussie à la cuisine du monde, Le Chalet, dédié à la cuisine savoyarde, et La Banque, une brasserie installée dans l’ancien siège de la Banque nationale de Mons inauguré l’été 2019.

La Tavola est donc son sixième restaurant, et le premier consacré à la cuisine italienne. En entrant, il faut beaucoup d’imagination pour se croire en Italie: le restaurant fait partie d’un tout nouvel hôtel, fonctionnel et sans âme. Hautes fenêtres, dalles de pierre naturelle et murs blancs lui confèrent un look lumineux et contemporain, mais pas très convivial.

Heureusement, des peintures colorées de Patricia Simsa apportent un peu de chaleur à cette salle anonyme. Luc Broutard et son fils, Charles, officient dans la cuisine ouverte. Pas le moindre Italien en vue, pas même dans la salle. Pourtant, père et fils savent concocter le meilleur de cette gastronomie iconique avec des assiettes généreuses et précises, comme le velouté de parmesan et truffe raffiné servi en entrée.

La Tavola: l’endroit n’est pas très convivial
©ID/ Leo De Bock

La Tavola
©ID/ Leo De Bock

Le choix n’est pas très étendu: il faut opter pour le menu, proposé en quatre (43 euros) ou cinq services (65 euros). Tous deux s’ouvrent avec une profusion de savoureux antipasti:  jambon de Parme fondant, aubergines à la Parmigiana, portobello au fromage et toast à l’ail garni de lardo fondant, le tout délicieux et généreux: nous sommes bel et bien en Italie!

Autant les antipasti étaient copieux, autant l’entrée autour du calamar est raffinée: quelques morceaux pochés, surmontés d’un tentacule frit tout en légèreté, escortés de quelques pâtes tubulaires etnappés d’une sauce corsée au fumet de bisque qui paracheve l’ensemble.

Le plat principal, simple mais ô combien savoureux, achève cette opération de séduction totalement réussie: on nous sert une tagliata de bœuf maturé, agrémentée de roquette, de copeaux de parmesan et d’une vinaigrette au vinaigre balsamique. Décidément, les Broutard cuisinent comme de vrais Italiens.

La Tavola
©ID/ Leo De Bock



Source link

Leave a Comment