Bogle Vineyards, une affaire de famille désignée “Entreprise vinicole américaine de l’année”

Bogle Vineyards, une affaire de famille désignée “Entreprise vinicole américaine de l’année”


Vendre plus de 2,5 millions de caisses de vin par an dans le monde entier, en gardant l’esprit et la qualité d’un vignoble familial, est-ce mission impossible? Pas pour Bogle Vineyards, un acteur majeur de la viticulture américaine.

Il y a quelque temps, j’avais dégusté une bouteille spéciale “Phantom”, un puissant vin rouge du genre à revenir hanter les amateurs de vin. Le nom du vignoble indiqué sur l’étiquette était Bogle, “fantôme” en gaélique écossais. Quelques mois plus tard, en empruntant l’allée étroite et sinueuse de la Bogle Winery, je constate de visu que ce ne sont pas des fantômes qui élaborent ces vins.

Je me trouve à Clarksburg, à une heure et demie de route de San Francisco, en direction de Sacramento. Jody Bogle, son frère Ryan et le vigneron Eric Aafedt  m’accueillent à l’entrée d’une ferme conviviale. Sous la couronne d’un grand chêne se morfond un vieux camion rouillé. À l’intérieur, les bouteilles de dégustation sont prêtes.

Dans ce vignoble familial, on est fier de son histoire et de ses “six générations”. Mais, ne vous y trompez pas: quelques kilomètres plus loin, un gigantesque bâtiment abrite un chai à l’échelle industrielle. C’est là que Bogle produit plus de 2,5 millions de caisses de 12 bouteilles par an. L’entreprise a près de 800 hectares de vignes et achète également du raisin à 80 viticulteurs. Bogle, c’est aussi plus de 140 cuves de fermentation et un entrepôt où le vin mûrit dans quelque 80.000 barriques en chêne.

50 ans de vinification




“Procéder de manière artisanale et à petite échelle est la seule manière de garantir la qualité d’un vin.”

Jody Bogle

Vigneron, Bogle Vineyards

Les vins de Bogle sont distribués aussi bien aux États-Unis que dans une cinquantaine d’autres pays, une prouesse, et à des prix compétitifs. Bogle est “king of great values”, a déclaré le magazine Wine Enthusiast, qui a d’ailleurs élu l’entreprise familiale “Entreprise vinicole américaine de l’année” à la fin de l’année dernière. Un titre qui est la consécration de plus de 50 ans de vinification.

Pourtant, l’histoire du clan Bogle n’a pas commencé avec le raisin. Depuis la fin des années 1870, la ferme était dédiée à la culture du maïs et des arbres fruitiers. “Warren, mon grand-père, en avait assez et a opté pour les pommes de terre. En fait, il voulait une culture ne devant pas être replantée chaque année!”, s’exclame Jody Bogle. “En 1968, presque par hasard, une parcelle de 4 ha a été plantée de chenin blanc et de petite sirah.”

L’Américaine Jody Bogle est à la barre de Bogle
Vineyards avec ses deux frères, Warren et Ryan.

Les premiers raisins étaient vendus à d’autres vignerons, pour faire du vin. Dix ans plus tard, le grand-père et son fils Chris décidèrent de faire du vin, eux aussi. “Juste pour la famille et les amis”, précise Jody, la fille de Chris. “Leurs premières vendanges ont donné une centaine de caisses. La winery de 1979 est toujours là.”

“Quand j’étais enfant, notre entreprise était assez petite”, se souvient Jody. “Mon père s’occupait des vignes et de la vinification avec l’aide d’un vigneron. Nous avions un vendeur, et notre mère faisait la comptabilité. Au départ, j’ai étudié les langues et, pendant quelques années, j’ai même enseigné. Entre-temps, Bogle a connu un développement aussi spectaculaire que régulier. Je suis revenue à la maison en 1997”, confie Jody Bogle, qui est aujourd’hui à la tête de Bogle Vineyards avec ses frères Warren et Ryan.

La maison familiale où tout a commencé pour Bogle Vineyards.

Monocépages de chardonnay

“Je constate que nous sommes uniques dans notre approche, parfois même sans le savoir. Depuis que Bogle est un acteur d’envergure, il est évident que nous devons être professionnels et pourtant, l’esprit ‘one big family’ demeure. Tout ce que nous faisons, nous le faisons de la même manière que quand nous travaillions à petite échelle: c’est la seule façon de fournir de la qualité. Chaque parcelle de vigne est vendangée, pressée, fermentée et vinifiée séparément. Cette approche permet à nos vignerons d’être sélectifs.”

Bogle Vineyards Chardonnay 2018.

Les raisins poussent dans la région viticole de Clarksburg, une région chaude de l’État de Californie où les températures peuvent être élevées pendant la journée et fraîches pendant la nuit, grâce à la brise de la baie de San Francisco. Cette amplitude thermique importante donne beaucoup de finesse et d’acidité au vin.

La winery Bogle est spécialisée dans les monocépages plus que dans les assemblages. “Dans notre région, le chardonnay prospère particulièrement bien, tout comme la petite sirah, le cabernet et le merlot. Le sauvignon blanc et le pinot noir proviennent d’autres régions viticoles, afin de disposer d’une qualité supérieure pour ces cépages également”, ajoute Jody.

Barriques authentiques

La méthode utilisée par Bogle au niveau de ses barriques est étonnante. Au début, les barriques étaient uniquement en chêne américain. “Mais nous utilisons aussi de plus en plus souvent du chêne français”, précise Jody. “La petite sirah, le cabernet et le chardonnay sont élevés dans du bois américain. Par contre, le pinot noir ainsi qu’un chardonnay de réserve, c’est dans du chêne français.”

Pour le chardonnay traditionnel, une moitié est élevée dans du chêne neuf, et l’autre dans des cuves en inox. Contrairement à d’autres grands domaines américains, Bogle n’utilise pas de copeaux de chêne. “Quelle que soit l’échelle, nous misons sur le savoir-faire authentique”, souligne Jody Bogle. “Nous utilisons nos barriques pendant sept ans, un peu plus que la durée traditionnelle, ce qui est bénéfique pour la finesse de nos vins.”

“Sachant que nous utilisons environ 80.000 barriques de chêne, on peut imaginer le casse-tête pour notre vigneron et son équipe! Je dois reconnaître que chaque fois que j’entre dans la salle des barriques, je suis impressionnée. Je sais bien qu’elles sont là, n’empêche, ça reste saisissant. Et notre vigneron Eric Aafedt, qui travaille chez nous depuis plus de 25 ans, est convaincu que procéder de manière artisanale et à petite échelle est la seule manière de garantir la qualité d’un vin.”

Bogle Vineyards Chardonnay 2018

Couleur: blanc.

Cépage: chardonnay.

Prix: 13 euros.

Des arômes de pomme verte et de poire, suivis de quelques notes de miel et de vanille. En bouche, attaque riche et ronde, avec beaucoup d’ampleur et une fine sensation beurrée. Beaucoup de finesse en finale.

 

Bogle Vineyards Petite Sirah 2016

Couleur: rouge.

Cépage: petite sirah.

Prix: 14,50 euros.

La petite sirah séduit d’emblée par ses arômes de prune bleue et de cerise noire, avec un petit côté épicé. Très juteux en bouche, corsé, avec de séduisantes notes de vanille et de cuir bien dosées.

 

Bogle Vineyards Phantom 2016

Couleur: rouge.

Cépage: mourvèdre, zinfandel, petite sirah.

Prix: 22 euros.

Un vin corsé, légèrement onctueux et de texture fine. Arômes regorgeant de violette, myrtille et poivre noir. En bouche, cerise noire mûre, avec un peu de moka. Notes toastées dans la longue finale.

 

Disponible chez Matthys Wijnimport, Gistelsesteenweg 228, 8200 Bruges, tél. 050/38.63.80.



Source link

Leave a Comment